06 13 18 27 74 contact@kenzadjafer.com

Si le fondateur de la psychanalyse, S. Freud, décrivait le rêve comme étant la « voie royale vers l’inconscient« , aujourd’hui, le rêve est encore pour beaucoup d’entre nous au coeur de nos interrogations.

Que nous disent nos rêves ? Comment les interpréter ? Que disent-ils de nous ?

La quête du sens des rêves à toujours été au coeur des interrogations chez les hommes. En effet, cette idée que le rêve porte un message, qu’il veuille dire quelque chose de nous, a amené l’être humain depuis des générations à se questionner sur le sens du rêve. La psychanalyse est actuellement une méthode thérapeutique dont le rêve représente un outil de travail. Cet article permet de vous informer sur la nature des rêves et la possibilité de les interpréter lors d’un travail en psychanalyse.

Qu’est ce que le rêve ?

« Nous rêvons de nos interrogations »

C.G. Jung.

Le rêve représente une partie profonde de notre intimité, de notre identité, une partie qui est souvent mise à l’ombre lorsque nous sommes en plein éveil. C’est donc lors de notre sommeil, lorsque nous ne sommes plus très attentifs, que cette réalité profonde, personnelle et héritière de nos peurs et de nos désirs se dévoile !

Tout d’abord, il faut savoir que le rêve est un phénomène biologique normal, qui permet un certain équilibre de notre vie psychique. Il apparait souvent après une journée passée sous de nombreuses tensions et permet alors d’exprimer nos colères, nos déceptions, nos désirs inavoués, ou nos envies. Par de nombreux mécanismes il permet une mise à découvert d’un certain nombre d’éléments qui étaient jusqu’alors cachés à la conscience. Mais alors que veulent-ils dirent ?

Le message de notre inconscient

Le rêve a son propre langage : celui de la « symbolisation ». C’est en cela que chaque rêve a un sens bien particulier. En psychanalyse, le fondateur de la méthode d’interprétation des rêves, S. Freud, ainsi que les psychanalystes l’ayant suivi, nous ont permis de découvrir que chaque rêve peut faire l’objet d’une interprétation. Car en effet, chaque élément du rêve n’est pas là par hasard ! Ils peuvent représenter une envie, une peur, un désir, ou un souhait qui était jusqu’a présent dans notre inconscient.

Nous pouvons dire que notre inconscient « profite » de notre moment de sommeil, moment où nous ne sommes plus attentifs, pour libérer certaines informations et les rendre accessibles à la conscience. L’objectif dans l’interprétation des rêves est de comprendre ces informations, mais aussi de comprendre pourquoi notre inconscient à choisi de les faire parvenir à nous à ce moment-là !

Comment travailler sur les rêves ?

Dans le rêve, on peut distinguer deux contenus :

  • Le contenu manifeste, qui représente le scénario du rêve : c’est ce que le rêveur vit, voit et ressent pendant le rêve. Ainsi, il est le récit que fera le rêveur au réveil. (Exemple : « J’ai rêvé que je me noyais« )
  • Le contenu latent, qui représente le sens du rêve : c’est le message que l’inconscient offre à la conscience.

Première étape : Écrire son rêve

Souvent, au réveil, nous ne nous souvenons pas d’avoir rêvé. Il arrive cependant que le souvenir du rêve apparaisse pendant la journée. Quoi qu’il en soit, pour pouvoir travailler sur les rêves, il faut pouvoir les raconter ! Pour cela, le rêveur doit écrire le récit de son rêve « au chevet du lit » comme le conseillaient les psychanalystes tels que S. Freud et C. G. Jung. Ce qui est important, c’est qu’il soit écrit le plus rapidement possible après avoir été rêvé, ou après que le souvenir de ce rêve ait été révélé.

Deuxième étape : Noter les éléments importants

Les éléments importants après l’écriture du rêve sont : le contexte et les émotions ressenties. En effet, il est important de noter le contexte du rêve en répondant à certaines questions : Que s’est-il passé pendant la journée précédant le rêve ? Ou celle d’avant ? Que s’est-il passé avant d’aller dormir ? Comment nous sommes-nous sentis au réveil ? Quelles étaient les émotions ressenties pendant le rêve (peur, joie, stress, …) ?

Troisième étape : Apporter son rêve en séance

Après avoir réalisé les deux premières étapes, il est possible d’attendre notre prochaine séance chez notre psychanalyste afin de pouvoir commencer à comprendre notre rêve.

Lors d’une analyse, c’est par la « libre association » que nous travaillons les rêves, et que nous aboutissons à leurs interprétations. En effet, la libre association est le nom donné à la façon dont se déroulent les séances en psychanalyse. Pendant la séance, et après avoir conté son rêve, le rêveur va pouvoir donner peu à peu de sens aux symboles présents dans le rêve (lieux, personnages, situations, objets) à l’aide de questions posées par le psychanalyste. Il pourra ainsi mettre en lien le vécu antérieur ou présent avec le rêve (retour dans le passé, le contexte du rêve, les souvenirs qu’il fait émerger). L’objectif est également d’énumérer les peurs et les désirs présents dans le rêve afin d’en comprendre la réel message, la véritable information.

Le psychanalyste permet au rêveur de se centrer sur la compréhension du/des message/s que le rêve a mis a votre disposition. C’est par le dialogue entre le rêveur et son analyste que, peu à peu, des possibilités de compréhension et d’interprétation se mettent en place. Il est important de comprendre que le psychanalyste sert de guide dans cet accompagnement à la compréhension, chaque élément présent dans le rêve appartient au rêveur. C’est par l’association des idées, des souvenirs, qui apparaissent à l’aide des questionnements que le psychanalyste offre au rêveur, que celui-ci peut comprendre les messages maintenant conscients que son rêve lui a mis à portée de main.

Kenza Djafer, Psychanalyste.